Les textes de chansons

depuis 2005

de 2000 à 2005

de 1995 à 2000

de 1990 à 1995

de 1985 à 1990

de 1980 à 1985

de 1975 à 1980

Textes et poésies

 

Les textes de mes chansons

Les textes de mes chansons égrènent bien toutes les périodes de création que j'ai traversées. Il est clair que les textes de 1975 n'ont pas la maturité que peuvent avoir des textes récents. Cependant le fil conducteur de mes inspirations est bien là et mon engagement aussi. Les textes de mes chansons ont toujours été écrits après ou avec la musique, c'est pour cela que s'ils sont simplement lus, ils peuvent perdre de leur fluidité et être beaucoup moins vibrants. De plus sans les réfèrences qu'insufle la musique, le degré d'intention peut être faussé. Magré tout, il est possible que ce soit une autre vie pour les textes. Vous les trouverez donc dans une mise en forme correspondante à la structure musicale. Les retours à la ligne sont les ponctuations musicales réélles de la chanson. Ces textes font réfèrences aux extraits audios et vidéos disponibles sur ce même site.

De 1980à 1985

 

Rve d'un ideal tx --- Allez venez tx --- Filon d'or tx --- Serment tx

 

Rêve d'un idéal

 

Arrêté là au milieu du troupeau

Je les regarde passer

Et ces tyrans qui veulent notre peau

Comment les arrêter ?

L'aube a planté sa lame dans mes os

Encore un jour à passer

Illusoire au milieu de ces veaux

Demain faudra encore jouer

 

Rêve d'un idéal

Déjà mort

 

Arrêtez ce foutoir

D'acides nucléiques

Et ne croyez pas voir

Dieu dans la génétique

Arrêtez ces machines

Qui font des imbibés

De télé, d'aspirine

De fantasmes truqués

 

Arrêtez ces radios

Qui gavent vos cervelles

De conneries et de faux

De phrases qui s'emmêlent

Débranchez vos mémoires

De ces lois despotiques

Toutes habillées de noir

De mitres archaïques

 

Rêve d'un idéal

Déjà mort

 

Accrochés aux rayons d'une étoile

Ils ont cru arracher la vie

 

Arrêtez les mots d'ordre

Vos castes politiques

Qui poussent au loin les hordes

A des jeux anarchiques

Arrêtez vos compteurs

Vos listes informatiques

Qui font naître la peur

Déjà sous les tropiques

 

Arrêtez ces insultes

A vos enfants troublés

D'un seigneur qui exulte

Quand il vous a saigné

Sortez de cette boue

Où on vous a plongés

Pour rejoindre les fous

Qui vous ont trop aimés

 

Accrochés aux rayons d'une étoile

Ils ont cru arracher la vie

 

Rêve d'un idéal

 

 

Luc Arténo - Novembre 1985

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

haut de page

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

haut de page

 

 

Filon d'or

 

Tu cherches dans tes mots

Une vue de plus haut

De ton habit malin

Emaille tes images

Ne froisse pas les pages

Tu ne peux plus rester

Au-dedans de ta main

Aussi puissants que vains

Passent les jours de misère

Tu voudrais arracher

Un morceau du meilleur

Et t'envoler enfin

 

Filon d'or

Filon d'or, de tableaux en accords

Filon d'or

Filon d'or, vivant dans ce décor

 

Tu mues devant le riche

Dans les plis de son ombre

Une main s'est tendue

Appelle au fond de toi

Sous la peine et l'effroi

Il s'est caché les yeux

Relève le défi

Et tire de son puits

L'eau qui fera tourner

La roue de tes années

Où tu donnes et tu crées

Dans ce monde meilleur

 

Filon d'or

Filon d'or, de tableaux en accords

Filon d'or

Filon d'or, vivant dans ce décor

Filon d'or

 

 

Luc Arténo - Avril 1984

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

haut de page

 

 

Serment

 

Heureux, malheureux

Sous les étoiles, la nuit

C'est un vu

Amis, c'est dit

Rien de ce qui bouge ici bas

Ne pourra l'effacer

De nos vies

 

Le temps s'écoule - et dans nos curs

Y a une boule - qui me fait peur

Dans nos regards - est apparue

La flamme noire - de l'ego nu

 

Dans le tourbillon de nos vies,

Obscur et sous un voile

Un murmure poli

Ecarte nos étoiles

 

Les années passent - d'autres êtres arrivent

Dans nos vies lasses - et qui ravivent

Le peu d'espoir - de vivre mieux

La force de croire - de vivre vieux

 

Dans le tourbillon de nos vies,

Obscur et sous un voile

Un murmure poli

Ecarte nos étoiles

 

Fiers à vingt ans - on croyait voir

Le jeu du temps - dans notre histoire

Des illusions - on s'est bercé

Mais la raison - nous a secoués.

 

 

 

Luc Arténo - Aoùt 1985

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

haut de page

 

Allez venez

 

Allez, venez dans mes arcanes à moi

Tout déchirer, faire exploser son moi

 

Je vous promets un paradis, un nirvana !

 

Allez, venez sous mes draps de velours

Tout raconter des gouffres de l'amour

 

Je vous promets un paradis, un nirvana !

 

J'ai voulu donner ma vie

A des monstres qui pensent

Mais ils m'ont fait un habit

Où j'étouffe en silence

Ils ont tous enrubanné

Leurs pains de magie rance

Qui viendra dans nos curs

Apporter les nouvelles fleurs

Et les clefs du bonheur ?

 

Allez, priez les matins de ma science

Acidulée, mais qui donne conscience

 

Je vous promets un paradis, un nirvana !

 

Allez, criez, là-bas et sur les toits

Je suis le seul, je donne à qui de droit

 

Je vous promets un paradis, un nirvana !

 

J'ai voulu donner ma vie

A des monstres qui pensent

Mais ils m'ont fait un habit

Où j'étouffe en silence

Ils ont tous enrubanné

Leurs pains de magie rance

Qui viendra dans nos curs

Apporter les nouvelles fleurs

Et les clefs du bonheur ?

 

Qui viendra dans nos curs

Apporter les nouvelles fleurs

Et les clefs du bonheur ?

 

 

Luc Arténo - Février1985